2 minutes...

... qui éclairent

Magazine SAPIENS : 14 pages Healy !

Présenté par

Marcus Schmieke

Le vendredi des fréquences

Présentation de la création de Healy par son inventeur...


Markus Schmieke et Max Gloeckner
De la Science à la spiritualité
Marcus Schmieke

PETIT LEXIQUE :

Carl Friedrich VON WEIZSÄCKER : physicien et philosophe (1912-2007).

Werner Karl HEISENBERG : physicien allemand, l’un de fondateurs de la physique quantique (1901-1976)

Burkhard HEIM : physicien allemand (1925-2001)

Nuno NINA

Carolin McMAKIN : médecin 

Zappeur Clark (voir internet – contre les parasites)

Entropie : caractérise le niveau de désorganisation, de dégradation de l’énergie.

Merci beaucoup, Frank, pour cette introduction.

00 :07

Effectivement, je pense que c’est une très bonne idée d’instituer ce rendez-vous du « Vendredi des fréquences ». Car les fréquences, en général, sont quelque chose dont la puissance n’a pas encore été bien comprise ni encore totalement utilisée en termes de technologie.

00 :30

Cela n’a pourtant rien de nouveau. L’un des pionniers des fréquences était Nicolas Tesla et ce sont ses travaux qui m’ont amené à m’y intéresser et à les étudier de très près, notamment quand il a déclaré « Si vous voulez comprendre l’univers, il faut l’observer en termes d’énergie, de vibrations et de fréquences ».

00 :57

En tant que physicien, lorsque j’ai commencé à étudier la physique en 1984 - cela fait maintenant pas mal de temps - j’étais déjà très fasciné par la physique quantique. 

Bien avant de commencer à étudier la physique, peut-être 2 – 3 ans avant la fin de mes études, mes professeurs m’ont donné des livres sur la physique quantique, parce que je trouvais l’école plutôt ennuyeuse. Donc j’ai eu la chance, à l’âge de 15 – 16 ans, de pouvoir m’intéresser à la physique quantique et aussi très rapidement à ce qu’on appelait la philosophie quantique.

01 :36

Et dès l’âge de 18 ans, j’ai contacté un homme qui était très célèbre en Allemagne à cette époque et qui s’appelait Carl Friedrich von Weizsäcker.

C’était le frère de notre président de l’époque, mais surtout l’un des physiciens les plus renommés au moment de la découverte de la physique quantique.

01 :58

Il était déjà âgé et j’ai eu la chance de pouvoir communiquer rapidement avec lui. 

Sa principale recherche portait sur la philosophie quantique. Il voulait comprendre comment les changements au niveau de la physique affectent la vie humaine, ceci pour comprendre qui nous sommes, pour comprendre de quoi se compose l’univers et pourquoi nous sommes là.

02 :22

En fait, ce que voulait Weizsäcker à l’origine, c’était étudier la philosophie, mais Werner Heisenberg l’a alors convaincu que cela ne rimait à rien d’étudier la philosophie et qu’il devait avant tout se consacrer à l’étude de la physique. 

2 :37

Parce que, disait Heisenberg, les nouvelles découvertes issues de la physique changent complètement notre façon de voir la vie, notre façon d’aborder la conscience, et notre façon d’en comprendre la signification.

02 :51

Donc la physique en tant que fondement de la philosophie, c’était ce que j’en comprenais quand j’avais 16 ans. Et donc, à cette époque, j’ai décidé d’étudier la physique.

Ok, l’université était plutôt ennuyeuse. J’ai dû passer par l’étude de tonnes de choses comme la mécanique, les mathématiques, des bases que je connaissais déjà, mais ce que j’attendais, c’était le moment où on allait aborder la physique quantique.

03 :19

Mais ma déception n’a fait qu’augmenter car mes professeurs enseignaient la physique quantique comme si c’était quelque chose de très compréhensible, juste un peu technique qu’on maîtrisait depuis longtemps.

03 :35

Mais comme disait Weizsäcker, l’un des plus grands précurseurs, je dirais même l’un des grands-pères de la physique quantique, il disait « Si vous n’êtes pas stupéfait, ébahi par la physique quantique, cela veut dire que vous ne l’avez pas comprise ». Mes profs n’étaient pas stupéfaits. Donc j’étais absolument sûr qu’ils n’y avaient rien compris.

03 :54

Donc j’ai changé d’université et après mon premier cursus, j’ai pris une autre orientation et je suis allé continuer des études de philosophie à Heidelberg. Et c’est là que j’ai réalisé qu’étudier la science ne répondrait pas à mes questions. Cela soulèverait plutôt nombre de questions sans vraiment y répondre.

04 :16

C’est à ce moment-là que je me suis dit qu’il fallait que j’emprunte une autre voie pour trouver des réponses à toutes ces grandes questions que sont « qu’est-ce que l’univers ? », « D’où vient-il ? » « Qui suis-je ? », « quelles sont mes relations avec ce monde ? », « quel est le sens de la vie ? ». 

04 :31

Donc j’ai compris que la science devait être reliée à la spiritualité. Et la spiritualité est une chose totalement différente. Cela ne veut pas dire sortir de soi, aller à l’extérieur, mais plutôt aller à l’intérieur de soi. Et c’est aussi une sorte de science. Et donc, à cette époque, j’avais alors 21 ans, j’ai décidé de devenir moine.

04 :56

Ce fut une décision plutôt aventureuse (risquée) et j’ai passé beaucoup de temps en Inde…  dix ans, notamment dans l’Himalaya. Au total, j’ai été moine pendant une douzaine d’années. Et depuis cette époque, ma vie repose sur ces deux fondements : d’une part la science, en particulier la physique, la physique quantique et de l’autre, la spiritualité, mon expérience pratique de la spiritualité.

05 :26

Et depuis cette époque jusqu’à maintenant, j’ai passé le reste de ma vie à réunir ces deux éléments afin de les combiner. Et je crois vraiment que dans la situation présente, il est de la plus haute importance d’unir intimement la science et la spiritualité.

05 :44

Parce que sans la spiritualité, la science est aveugle. Et sans la science, la spiritualité est plutôt incomplète. Donc nous avons besoin de les réunir pour obtenir un moyen puissant mais aussi sage et avisé d’affronter ce monde.

06 :04

Et c’est quelque chose dont je suis absolument convaincu. C’est comme si la science traitant de la matière était un corps et la spiritualité traitant de la conscience était une psyché plus profonde. Comment l’une peut-elle exister sans l’autre ? Donc il s’agit de les réunir.

Et la question, celle que je me suis toujours posée, c’est :

06 :24

« Qu’est-ce qui réunit le corps et l’esprit ? » « Qu’est-ce qui réunit la matière et l’esprit ? », « Comment est-ce qu’ils communiquent, comment est-ce qu’ils se parlent ? ».

06 :35

Et cela nous amène à aujourd’hui, à ce « vendredi des fréquences ». Ce langage qui permet à la conscience et la matière, à l’âme et au corps de communiquer, ce sont les fréquences.

Les fréquences sont un langage que notre corps comprend. Les fréquences sont un langage que nos cellules comprennent. 

06 :57

Mais l’autre caractéristique des fréquences, c’est leur dimension spirituelle, en termes de nombre, de représentation de l’information, ce qui est aussi compris par quelque chose qui est proche de notre conscience, de notre psyché. 

07 :13

Pour aller plus avant dans ce domaine, car ce n'est pas vraiment le moment ni l’endroit, sachez qu’en physique quantique, tout à l’origine n’est qu’information.

07 :23

Mais cette information informe l’énergie et la façon dont l’information informe l’énergie, c’est en délivrant l’énergie via des vibrations et la qualité, de même que la quantité la plus significative de la vibration, c’est la fréquence.

C’est ce que nous voyons quand nous pénétrons très profondément dans la matière, nous voyons des fréquences.

07 :49

Lorsque nous regardons très loin dans l’univers, nous le faisons grâce aux fréquences. 

Donc c’est quelque chose qui relie le microcosme au macrocosme, qui relie la matière et l’esprit. 

08 :08

Voilà pourquoi j’ai été fasciné par ce que l’on peut faire avec les fréquences et comment l’on peut comprendre la matière en termes de fréquences, en particulier dans notre corps, et comment nous pouvons comprendre notre corps en termes de fréquences.

08 :26

Cela c’était au milieu des années 90, et après avoir été moine pendant trop longtemps, j’ai commencé à reprendre contact avec la société en me posant cette question « Comment pourrais-je contribuer ? ». Comment utiliser la connaissance que j’ai acquise au travers de mes études scientifiques à l’université, grâce à Weizsäcker et d’autres, et de ce que j’ai appris de mes maîtres spirituels, rencontrés à la fois en Inde et aussi en Europe.

09 :00

Donc la première chose à laquelle je me suis intéressé, c’est à ce que faisaient les fréquences dans notre corps. Il y a tellement de niveaux différents. En fait, tous les organes, les yeux, les oreilles, notre système neuronal, tous communiquent sur la base de fréquences. Donc il existe une large gamme de fréquences. J’ai écrit mon premier livre sur l’importance des fréquences pour la vie en 1997. Il s’intitulait « Les champs de la vie ».

09 :32

A cette époque, j’avais déjà une assez bonne compréhension de l’importance des fréquences et de la façon dont on peut également les utiliser pour guérir d’une autre façon. 

Mais il manquait quelque chose de très important. 

09 :46

Et comme toujours dans ma vie, les choses importantes, les impulsions créatives me sont venues au travers de rencontres avec des gens. Ce fut une rencontre très importante, une personne que j’ai rencontrée en 1998.

10 :03

Cette personne était un physicien qui avait étudié la physique avec Werner Heisenberg en personne. Heisenberg était l’un des pères fondateurs et inventeur de la physique quantique. Il vous faut savoir que le principe d’incertitude d’Heisenberg est un principe très important en physique quantique.

10 :26

Donc Burkhard Heim a étudié la physique avec Werner Heisenberg et, en se basant sur la physique quantique et sur la théorie de la relativité d’Albert Einstein, il a développé le nouveau concept de « L’espace-temps », qui n’est pas en quatre dimensions, mais en six dimensions. 

10 :46 

Donc il y a deux dimensions en plus par rapport aux 4 dimensions de l’espace-temps d’Einstein.

10 :55

Et il a pu prouver que ces deux dimensions supplémentaires sont nécessaires pour permettre la connexion entre la physique quantique et la théorie de la relativité.

Et quelles sont ces deux dimensions en plus des 4 de l’espace-temps ?

11 :13

Nous les appelons le « champ d’informations ».

11 :17

Ce que signifie « champ d’information », c’est que derrière ce monde visible, il existe un champ invisible situé en dessous du niveau quantique et qui en fait, organise tout ce qui est visible à nos yeux, ce que l’on peut voir. Qui organise cette évolution, qui organise les fonctions au sein de notre corps et qui renferme le schéma de ce que nous sommes.

11 :39

Bien sûr, ce schéma, ce plan de ce que nous sommes, représente foncièrement le schéma de notre corps, de notre corps en bonne santé. Il est là, présent. Il se développe en permanence et, au travers du processus quantique, notre corps est sans cesse en connexion avec ce champ profond de la vie.

12 :01

C’est la raison pour laquelle j’ai intitulé le premier livre que j’ai écrit en 1997 « Le champ de la vie ». La matière de la vie est très importante, mais derrière la matière de la vie, il y a le champ de la vie qui est constitué d’un niveau de pure information.

12 :19

Donc, la connexion entre le champ de la vie et notre corps se fait par le biais des fréquences. Des fréquences qui se manifestent au niveau électromagnétique. Les fréquences traduisent l’information à la matière. C’est tellement important. 

12 :38

Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin de traduction car nous parlons tous plus ou moins anglais, mais pour ce webinaire européen qui réunit de nombreuses nationalités, nous avons besoin au moins de traduction de l’allemand vers l’anglais.

12 :55

Donc, entre deux systèmes il est nécessaire d’avoir une traduction. Et donc les fréquences font la traduction entre l’information et la matière. Les fréquences, c’est un langage.

13 :09

Et ensuite, j’ai rencontré deux autres personnes importantes : le premier, c’est Nuno Nina et l’autre le docteur Carolin McMakin des Etats-Unis. Ces deux personnalités formidables, médecins et chercheurs extraordinaires, ont consacré leur vie à faire de la recherche appliquée sur le langage des fréquences. 

13 :35

Donc, ils ont tous deux constitué de grandes bibliothèques, de grandes banques de données consacrées aux effets des fréquences sur le corps et aux effets des fréquences au niveau de la conscience.

Plus de 144000 fréquences trouvées par le docteur Nuno Nina et aussi plus de 80000 combinaisons de fréquences découvertes par le docteur Carolin McMakin.

13 :57

Donc, dans le Healy, donc avons d’abord inclus les 144000 fréquences du docteur Nuno Nina dont on pourrait dire qu’elles représentent la banque de données à partir de laquelle on transfère des fréquences d’un côté à l’autre.

14 :12

Mais, bien sûr, il ne s’agit pas d’une équivalence de un pour un. Cela ne veut pas dire que vous avez le rein avec sa fréquence, ou le foie avec une autre fréquence. 

Ou qu’il n’existe qu’une seule fréquence pour un chaque objectif que vous voulez atteindre.

14 :27

Comme toujours dans la nature, il y a un spectre de fréquences. Par exemple, pour le foie, dans la base de données de notre bibliothèque et que nous appelons les « fréquences d’or » (parce qu’en fait elles sont bien plus précieuses que l’or), nous avons plus de 900 fréquences pour le foie, plus de 1000 fréquences pour le rein. Parce qu’il s’agit de l’intégralité d’un large spectre. Tous les organes sont très complexes, donc on ne peut pas dire qu’il s’agit de cette fréquence-là ou d’une autre. 

14 :55

Et parfois, nous avons besoin de nouvelles fréquences, de fréquences qui ont la résonance adéquate pour un organisme en particulier. Donc il nous a fallu développer une nouvelle technologie, différente des autres appareils de fréquence qui n’utilisent qu’une seule fréquence ou qui balayent à travers une large gamme de fréquences allant par exemple de 10 000 à 30 000 Hz, comme le « Zappeur Clark », appareil qui élimine les parasites genre candida.

15 :20

Il y a des quantités d’appareils sur le marché qui utilisent des fréquences spécifiques ou des gammes de fréquences. 

Nous, nous avons une approche totalement différente. Et cette approche va très profondément au niveau du champs d’information. Donc, c’est seulement quand j’ai rencontré Burkhard Heim en 1998 – et j’ai passé du temps avec lui jusqu’à sa mort en 2001 – que j’ai vraiment avancé. 

15 :43

Donc, j’ai eu beaucoup de chance de le rencontrer trois ans avant qu’il ne disparaisse, ce qui m’a permis d’acquérir la compréhension technique expliquant comment l’espace en 4 dimensions est contrôlé par le champ d’information et comment, au travers du processus quantique, on peut faire descendre l’information en provenance des 5ème et 6èmedimensions. Depuis le champ de la vie jusqu’à notre niveau qu’est l’espace en 3 dimensions au sein du temps.

16 :12

Et dès que Burkhard m’a fait découvrir cette connaissance - comme je l’ai dit, cela remonte à 2001, année de sa disparition –  j’ai dû lui promettre que la connaissance qu’il m’avait transmise et qui est une connaissance très sensible, j’ai dû lui promettre que je ne l’utiliserai que pour faire du bien à un maximum de gens.

16 :38

C’était de la plus haute importance pour lui parce qu’il avait un sens très élevé de la responsabilité d’un scientifique, il comprenait vraiment la responsabilité qui incombe à quelqu’un doté d’une connaissance. Rien à voir avec les scientifiques et les chercheurs d’aujourd’hui qui découvrent quelque chose et se contentent de dire « Voilà, à vous de jouer, faites-en ce que vous voulez, allez-y… gagnez de l’argent avec ».

17 :04

Plus vous maîtrisez un domaine, plus vous possédez d’aptitudes, et plus la responsabilité de ce qu’il adviendra de votre découverte vous incombe.

17 :13

Et les deux professeurs de Burkhard Heim n’étaient autres que Werner Heisenberg et Carl Friedrich Von Weizsäcker. Et ce sont ces deux scientifiques qui sont à l’origine de la connaissance permettant de construire une arme nucléaire. Donc, tous les deux, en particulier après la Seconde guerre mondiale, étaient très conscients de la responsabilité des scientifiques.

17 :38

La découverte de Burkhard Heim fut si sensible que durant les années 50 et 60, il fut surveillé par les services secrets allemands et américains. Wernher Von Braun, un scientifique allemand qui a développé le programme Apollo pour aller sur la lune, était en contact permanent avec Burkhard Heim parce qu’il voulait utiliser ses connaissances pour mettre au point un nouveau moteur pour aller dans l’espace, fondé sur la gravitation, les ondes gravitationnelles que Burkhard Heim avait découvertes.

18 :18

Donc j’ai appris toutes ces choses, mais en 2001, j’ai petit à petit commencé mettre au point un dispositif technique qui permettrait de communiquer avec le champ d’information. Cela m’a pris plusieurs années, il m’a fallu attendre 2004 pour obtenir un premier appareil plus ou moins fonctionnel. Et à cette époque – je crois que c’était en 2004 – j’ai pris une décision :

18 :40

Ce sera la partie intégrante d’un dispositif médical qui peut aider les gens à être en bonne santé. J’étais encore loin du but car je ne suis pas un expert dans le domaine médical. 

Mais j’ai rapidement rencontré une autre personne. Une dame, déjà âgée à cette époque, qui avait consacré une grande partie de sa vie à aider, qui possédait une très longue expérience en matière de soins en tant que thérapeute. 

19 :15

Elle a été très sensible à ce que j’avais commencé à développer. Je lui ai donné et elle a commencé à le tester dans sa clinique. Et au bout d’un moment, elle m’a rejoint et nous avons continué à le développer ensemble. Donc j’ai toujours rencontré les bonnes personnes. 

19 :30

Ce n’est pas comme si j’avais développé cela tout seul. Mais il faut avoir la chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment, des personnes qui sont capables d’accepter cette connaissance et de l’intégrer.

Il me semble avoir un bon esprit de synthèse, un raisonnement qui parvient à bien connecter les choses entre elles. C’est ça qui est important.

20 :01

En 2006, l’appareil était au point !

Je me souviens, je me trouvais – comment ça s’appelle – sur la Nordsen sea en Allemagne. Il ne s’agit pas d’un océan, mais d’une mer, la mer du nord. Je me trouvais sur une île durant des vacances d’été avec ma famille. Je regardais les vagues et j’avais à l’esprit cette question : « Comment pourrait-on appeler cet appareil ? ». 

20 :31

Et soudain, j’ai eu la réponse, une réponse que m’envoyait la mer. 

C’est ainsi qu’est né « Time Waver ». Pour onduler au-delà du temps. Pour communiquer par ondes via les fréquences au-delà du temps.

20 :42

Et le temps, c’est l’articulation entre la 3ème dimension en bas et les 5ème et 6ème dimensions au-dessus. Vous vous souvenez du modèle en 6 dimensions de Burkhard Heim ?

Il y a 3 dimensions de l’espace (la 3D), la 4ème est le temps et ensuite il y a les 5ème et 6ème dimensions qui représentent le champs d’information.

21 :01

Le temps se situe entre notre monde et l’autre monde. Donc il nous faut traverser le temps. Traverser le temps est possible via quelque chose de très rapide en durée, comme les fréquences. Elles sont très rapides en temps, ce sont des éléments du temps, comme les photons. Les photons sont des faisceaux de fréquences qui se déplacent sans temps à travers l’univers. 

21 :26

C’est quelque chose de très mystique. Comprendre le temps à travers la physique a toujours été un élément fascinant de l’analyse philosophique du temps. La physique quantique, quant à elle, s’adresse exclusivement à la compréhension du temps. 

21 :39

Le Time Waver a été le premier appareil qui a remporté beaucoup de succès, d’abord en Allemagne, puis en Europe et très vite dans le monde entier. Des milliers et des milliers de personnes, des médecins, des thérapeutes et des cliniques travaillent avec cet appareil qui est doté de la certification médicale européenne et qui est également enregistré comme appareil médical dans de nombreux autres endroits du monde à l’heure actuelle.

22 :06

Mais c’est un gros appareil. Il faut qu’il soit relié à un ordinateur pour fonctionner, il est d’ailleurs de la taille d’un ordinateur portable, et il faut aussi être bien formé pour l’utiliser. Ce sont surtout des professionnels qui l’utilisent. 

22 :25

Mais le voyage n’était pas terminé. La prochaine personne très importante que j’ai rencontrée lors de ce voyage, c’était en 2010. 

Trois ans après que nous ayons commencé à distribuer le Time Waver. C’est un chercheur dont j’ai déjà mentionné le nom, qui est directeur de nombreuses cliniques et qui n’est autre que Nuno Nina de Lisbonne.

22 :48

Il travaillait déjà avec les fréquences depuis des années mais il était confronté à un problème : comment trouver les bonnes fréquences pour le patient ? 

Il les cherchait de façon manuelle parce qu’il savait comment les détecter, il avait cette aptitude. Et il m’a contacté après qu’un célèbre thérapeute de Norvège lui ait parlé de moi en lui disant que nous avions développé un appareil qui pouvait lire à travers le champ d’information et décrypter les fréquences dont quelqu’un a besoin.  

23 :12

Donc c’était l’association parfaite. Nous nous sommes rencontrés en septembre 2010. 

Je me suis rendu à Lisbonne, parce qu’il fait très beau là-bas en septembre et que c’est au bord de l’océan atlantique et que j’aime y aller. Nous avons passé une semaine ensemble et au cours de cette semaine, nous avons pris les décisions les plus importantes de ma vie. 

23 :32

Nous avons pris la décision de rassembler nos connaissances.

Tout ce que j’avais développé en me fondant sur la physique quantique, le champ d’information et la technologie Time Waver et ce que lui avait développé, tous les protocoles de thérapie qu’il avait testés avec plus de 40 000 patients. 

Des patients qui continuent de venir tous les jours dans sa clinique et qui ont des problèmes très sévères. 

23 :54

Et ce moment-là a été une décision d’amitié. Nous n’avons pas du tout parlé affaires et ce, pendant deux ans et demi. C’était une expérience inédite pour moi. C’était un échange totalement libre de toutes nos connaissances et nous n’avons jamais pensé à établir un contrat ni songé qu’à un moment donné, cela deviendrait une entreprise et qu’il nous faudrait parler d’argent. 

24 :16

C’était purement idéaliste. Je me souviens qu’en 2012, quand l’appareil a été prêt, je voyageais dans l’Himalaya à 4000 mètres d’altitude, j’ai reçu un coup de fil – malheureusement le mobile passe là-haut – un coup de fil me disant : l’appareil est prêt et on peut le commercialiser mais il nous faut un contrat avec les développeurs. Nous n’avions jamais parlé de ça.

24 :45

Donc j’ai téléphoné à Nuno Nina et en 5 minutes, nous sommes tombés d’accord et nous n’en avons plus jamais reparlé. Et ça, c’est quelque chose que j’ai vraiment apprécié avec les personnes que j’ai rencontrées et qui ont contribué à tracer la voie vers ce que nous avons atteint aujourd’hui. Il s’agit de personnes très idéalistes qui se sentent investis d’une grande mission. Pas seulement en ce qui concerne la technologie que j’ai développée ou la science qu’ils ont intégrée, mais comment elle peut bénéficier au monde.

25 :20

Donc en 2012, notre premier appareil à fréquences était prêt, l’appareil qui allait chercher les fréquences dans le champ d’information pour les appliquer directement au patient via un micro courant qui module le passage des fréquences. 

Mais déjà, lors de notre première rencontre à Lisbonne, Nuno Nina et moi nous partagions la même idée et sommes arrivés à la conclusion que ce n’était que le début et qu’il nous fallait, sur la base de nos connaissances, mettre au point un petit dispositif que chacun peut porter sur soi.

25 :51

Et qui soit capable, via internet, de se connecter à un cloud afin que nous puissions fournir aux gens de nouvelles fréquences, de nouveaux protocoles de fréquences et ce, où qu’ils se trouvent et de façon très rapide.

26 :05

Ce nouveau développement nous a pris encore 7 ans, notamment pour les spécifications médicales qui étaient très complexes. Car il ne s’agit pas seulement de la certification du matériel informatique, mais de la connexion au smart phone, de la connexion du smart phone au cloud. Et il faut que le cloud soit certifié comme dispositif médical ! C’est une chose dingue à faire.

26 :28

Cela nous a demandé plusieurs années, mais nous avons, tous ensemble, obtenu ces certifications et récemment, nous avons aussi obtenu l’autorisation de mise sur le marché de la FDA pour notre dispositif. (la FDA est l’équivalent de l’ANSM – agence nationale de sécurité du médicament - aux Etats-Unis) 

26 :38

L’appareil dont je parle est le plus petit des membres de notre famille, c’est le Healy.

Déjà, le nom « Healy » est court, sympa, c’est un objet très personnel qu’on aime porter sur soi, près de son corps. 

26 :56

Et la raison pour laquelle on le porte très près du corps – en général, je l’accroche là… Oups ! 

27 :04

Euh, en général je le mets là, afin qu’il soit proche, parce que si le Healy est près du corps, il entre en résonance avec le champ de votre corps et la résonance avec le champ de votre corps se fait via un centre quantique qui traduit l’entropie,  (la mesure du désordre) qui est reliée au champs d’information, en fréquences.

27 :31

Donc c’est quelque chose que l’on trouve au dos du Healy. Je sais que la plupart des gens qui regardent maintenant se trouvent aux Etats-Unis. Et aux Etats-Unis, vous n’avez pas encore le Healy. Vous l’aurez très bientôt. Et après la conférence, nous vous dirons très probablement quand vous pourrez commander votre Healy.

27 :53

Donc voici le Healy. C’est petit, mais ce que vous voyez, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Iceberg est un mot anglais, je ne sais pas si ça vous parle ou pas. La montagne de glace. La partie visible, la plus petite est au-dessus de la surface de l’eau, mais la plus importante se trouve sous l’eau. 

28 :08

Donc vous ne voyez que le petit Healy. La partie la plus importante du Healy est virtuelle. C’est un cloud médical où nous avons regroupé des centaines et des centaines de fréquences, des milliers de centaines de fréquences et qui fournit sans cesse de nouveaux programmes au Healy.

28 :31

Donc il s’agit là de la petite partie et, à l’intérieur du Healy… Sur le devant, vous voyez le générateur de fréquences qui, en fait, crée les fréquences physiques qui sont distribuées via un courant électrique, un micro-courant que vous recevez via des électrodes en bracelets pour les poignets, des pastilles d’oreilles ou des adhésifs pour tous les endroits de votre corps où vous en avez besoin.

28 :53

Mais au dos du Healy, il y a le centre quantique. Dans mon Healy personnel, il y a un trou. C’est moi qui l’ai demandé pour pouvoir observer le centre quantique.  Je vais m’approcher très près de la caméra.

29 :10

On sent qu’il y a quelque chose mais on ne peut pas vraiment le voir. Mais il y a une partie électronique dotée d’un – je ne connais pas bien le terme anglais – qui utilise un procédé quantique ouvert. 

29 :31

Un procédé quantique ouvert est un procédé où le résultat n’est pas soumis aux lois de la physique mais qui se produit via une impulsion quantique créative. C’est le côté fascinant des manifestations quantiques. Elles sont créatives. Elles créent de nouvelles informations. Et ces nouvelles informations ne proviennent pas des paramètres physiques de l’environnement, mais du champ d’information, donc des 5ème et 6ème dimensions.

30 :03

Donc le capteur quantique se connecte avec les 5ème et 6ème dimensions.

Et nous ne pouvons qu’indirectement mesurer le « diagnostic », le résultat de l’entropie qui indiquent les fréquences distribuées, celles qui nous sont nécessaires à un instant T . Et c’est cela, la puissance du Healy. 

30 :22

Donc, quand vous téléchargez un programme dans le Healy via le smart phone, via une application qu’il suffit de télécharger, vous sélectionnez le programme que vous souhaitez utiliser. 

30 :37

Par exemple, aux Etats-Unis, le Healy sera… Oh, non, ce n’est pas le moment, parlons plutôt de l’Europe. En Europe, le Healy est conforme aux normes européennes et reconnu comme dispositif médical pour soulager la douleur, mais aussi pour beaucoup d’autres indications que je ne souhaite pas aborder ici, parce que ce sera mentionné différemment aux US.

31 :03

Nous nous focaliserons sur un dispositif médical destiné au soulagement de la douleur. Mais les fréquences peuvent faire beaucoup plus. 

31 :09

En fait, le Healy ne sera pas un dispositif médical qui traite des maladies. 

Son action, qui est de loin la plus importante, est qu’il délivre les bonnes fréquences qui vont équilibrer votre champ bioénergétique. 

31 :23

Donc nous n’avons aucune prétention médicale, nous n’avons aucun besoin de les revendiquer. 

Les résultats qu’obtiennent les gens, leurs expériences avec le Healy parlent d’eux-mêmes.  

Nous n’avons pas besoin de faire des déclarations médicales et bien sûr, en dehors de l’autorisation que nous a délivrée la FDA, nous ne ferons aucune affirmation médicale. 

31 :44

Donc le vocabulaire que nous utilisons, c’est que les fréquences que délivrent le Healy n’ont pour but que d’équilibrer le champ bioénergétique, le renforcer et c’est ce qui est le plus important, surtout durant cette période (corona…).

32 :02

Si notre champ bioénergétique est vigoureux, il y aura une bonne communication entre les différents aspects de notre corps physique, de notre psychisme, de notre conscience, le champ d’information, le champ de la vie en arrière-plan. Et nous pouvons tous comprendre ce que cela signifie.

32 :20

Et pour le langage des fréquences, nous avons une banque de fréquences dans laquelle se trouvent les 144 000 fréquences de Nuno Nina, qu’on peut regrouper en plus de 1000 catégories.  Et lorsque vous téléchargez un programme de fréquences dans votre Healy, vous avez accès à quelque 400 fréquences pour un seul programme. 

32 :48

Par exemple, le Healy propose un programme qui s’appelle « Equilibre » et qui a pour but d’équilibrer le champ bioénergétique et le champ bioénergétique des organes de votre système. 

33 :01

Pour atteindre cet objectif, il propose 400 fréquences. Mais lorsque vous faites une séance, lorsque vous lancez le Healy, il procédera à une analyse et ne sélectionnera que les 3 - 4, parfois 7 fréquences qui sont importantes pour vous à cet instant précis. 

33 :19

Donc les fréquences seront toujours différentes. D’une personne à l’autre et, si vous-même vous refaites le même programme deux semaines plus tard, les fréquences que vous recevrez seront à nouveau différentes. 

33 :30

Il est donc impossible de toujours obtenir des fréquences identiques, fixes, pour une indication ou un état particulier. Car cet état doit toujours être analysé au moment où vous appliquez ce programme. C’est là la grande force du Healy. 

33 :45

Pour le décrire autrement, il s’agit de la combinaison entre la technologie des fréquences qui 

propose 144 000 fréquences  - les fréquences d’or – avec le capteur quantique qui connecte le Healy au champ d’information. 

34 :02

Ces deux choses réunies sont absolument uniques. Et si ensuite vous connectez le Healy au cloud qui est un réseau global d’échange d’informations entre les thérapeutes et les gens à travers le monde, alors il s’agit de quelque chose qui peut apporter un véritable changement sur cette planète.

34 :23

Et c’est notre souhait, le but que nous poursuivons depuis plus de 15 ans. Et nous aimerions voir le Healy dans cent millions de familles sur cette planète, ce qui veut dire qu’un milliard de personnes pourraient utiliser les fréquences et cela aurait un impact sur les 6 ou 7 milliards d’autres personnes de cette planète.

34 :40

Je crois que c’est une grande vision et nous ne pourrons bien sûr la réaliser que si nous intégrons ce fabuleux marché que représentent les Etats-Unis. Donc je suis vraiment très emballé à l’idée que nous entamons la première étape. 

34 :52

En fait, non, il ne s’agit pas de la première étape, que nous avons franchie il y a un an. Nous entamons maintenant la dernière étape. Ce qui vous permettra de pouvoir enfin commander votre Healy et en faire votre propre expérience. 

Traduction & Voix : Brigitte Duquesne (énorme merci 🙏) 
(cliquer sur le "+" pour acceder au texte)


Nous savons tous que les médicaments ne sont pas la solution à tous les problèmes de Santé ... Et en même temps, nous sommes de plus en plus nombreux à rechercher des alternatives naturelles ! 

Avec Healy nous parlons de thérapie fréquentielle, 100% naturelle et sans effets secondaires.   

Healy est un dispositif médical et un objet connecté. C’est une nouveauté unique en son genre. 

Healy vous offre un nombre incroyable de possibilités d’utilisation.

Healy est un objet connecté certifié qui fait appel à des fréquences qui stimulent des parties précises du corps et qui sont déterminées individuellement par un scan (résonance) en temps réel. 

Par l’utilisation régulière de programmes de fréquences sélectionnés, Healy a pour but de contribuer à rétablir la tension de la membrane cellulaire à son niveau naturel. 

Ce petit dispositif connecté et portatif, très polyvalent renferme des programmes de fréquences conçus pour de nombreux domaines de la vie et pour favoriser votre maintien en bonne santé, votre bien-être et votre équilibre. 

Healy vous propose déjà 120 programmes individuels dans les domaines d’application suivants : 

  • Douleur / Psychisme

  • Sommeil

  • Cycle d’or
  • Équilibre psychique
  • Travail
  • Peau
  • Études
  • Fitness
  • Beauté
  • Méridiens
  • Chakras
  • Équilibre bioénergétique
  • Programmes de protection

Les effets de Healy
sur le sang
après une heure d'utilisation !

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les tissus et les organes sont constitués de cellules, les cellules sont constituées de molécules, les molécules d’atomes, les atomes de particules subatomiques, et les particules subatomiques d’énergie. Sachant qu’un atome est constitué à 0,01% de matière, et de 99,9% de « vide », c’est-à-dire d’énergie. C’est pour ça qu’on dit que rien n’est solide, tout est énergie. En gros, les fréquences de healy agissent sur les vibrations émises par les atomes.
Pour des infos plus précises: on peut donc mesurer les fréquences d’un organe, ou d’un agent infectieux. Et c’est là qu’interviennent les fréquences thérapeutiques, elles peuvent corriger avec précision les déséquilibres énergétiques, repérer et corriger les blocages et les fuites d’énergie, et ainsi rééquilibrer une personne.

Il existe différents protocoles...

Un programme est une successions de fréquences. Ces fréquences combinées entre elles, permettent d'obtenir l'effet désiré sur l'organisme.
En fonction des besoins, une enchainement de programmes peut aider à obtenir une solution plus adéquate...

Exemple : prévenir une infection par des virus, améliorer le sommeil, les douleurs...

Deux hommes extraordinaires.
Deux visions extraordinaires.

Marcus Schmieke et Nuno Nina sont les têtes qui ont présidé à la création de Healy.

Marcus Schmieke

Né en 1966, Marcus Schmieke est l’inven- teur et le développeur de Healy et des produits TimeWaver. Pendant des années, Marcus a réfléchi à un moyen de mettre à la disposition de tout un chacun les possibili- tés de la technologie TimeWaver sous une forme simple et compacte. Il envisageait un appareil compact, simple et pratique que tout le monde pourrait utiliser au quotidien. Un compagnon qui veillerait sur notre bien-être et qui contribuerait de manière innovante à prévenir les maladies et à contribuer au soin de notre santé.

Nuno Nina

Chercheur et thérapeute portugais, Nuno Nina est à la tête de sept cliniques privées. Il est spécialisé en médecine intégrative et en biologie cellulaire. Sur la base de son expé- rience accumulée au fil de milliers de patients, et à partir des théories et des résultats de ses recherches, il est parvenu à déterminer un ensemble de 144 000 « fréquences d’or ». Sa rencontre avec la technologie TimeWaver, il y a des années, l’a amené à rechercher un moyen de la combiner avec les possibilités de la thérapie fréquentielle pour créer quelque chose de supérieure à la somme de ses par- ties.

Ils en parlent...

Présenté par

Marcus Schmieke

Marcus Schmieke: défi et opportunité du virus Corona

Marcus Schmieke, développeur des systèmes TimeWaver, parle de l'opportunité de développer une prise de conscience globale qu'apportent le virus corona et la crise qui en résulte. L'homme ne peut pas et ne doit pas continuer comme avant, mais doit repenser. Un défi pour l'humanité et en même temps une opportunité de changement dans l'esprit.

Défi” et chance de développer une conscience globale 

 

Chers utilisateurs de Time Waver, chers amis voici un signe de vie (des nouvelles je suppose)  de toute la famille ici au Schloss Kränzlin, le pays natal du Time Waver (c’est là où ils ils résident)...

Nous sommes ici justement tous concernés par ce challenge mondial. La plupart d’entre nous sont à la maison et s’orientent vers ce qu’ils peuvent faire pendant cette crise pour soutenir les autres au mieux. C’est notre base chez Time Waver. Nous avons depuis plusieurs années et encore aujourd’hui travaillé, pour nous-mêmes mais aussi pour les gens avec lesquels nous sommes en contact, sur une évolution des esprits pour soutenir. Je suis convaincu que la situation à laquelle nous sommes confrontés va être une défi universel pour l’humanité, auquel l’humanité entière va réagir. Cette situation va être une forte impulsion pour une grande évolution des esprits nécessaire et générale et qui va en même temps et en fin de compte guider chaque personne vers plus de responsabilités pour sa propre vie, sa propre santé et aider à reprendre sa propre pensée mais aussi les liens avec tous les autres gens et considérer tous les être humains.

Un défi qui pourrait nous conduire à une grande phase de développement prochainement. C’est une vision positive de ce qu’il se passe actuellement. Nous avons entendu beaucoup de points de vue négatifs et il faut agir rapidement, de manière évidente et déterminante pour surmonter cette crise avec le moins possible de victimes.

Que pouvons-nous faire en tant qu’utilisateurs de Time Waver ? Que pouvons nous faire en tant que maison-mère pour soutenir les gens ? 

C’est en fait le moment où nous pouvons offrir aux personnes le Time Waver, le Time Waver Frequency et tous les outils auxquels nous avons recours comme le Healy particulièrement demandé.

Nous avons la possibilité avec le Time Waver  de soutenir les personnes à distance via notre coaching, nos consultations/conseils. Time Waver est véritablement un produit qui réussit à réunir les gens sans impliquer la proximité. C’est donc le moment parfait pour profiter du Time Waver pour soutenir les gens. Ces derniers temps nous avons vu, après consultation de leur vie et après coaching, que les besoins des hommes ont extrêmement augmenté.

C’est donc réellement une grande chance d’avoir cette possibilité d’employer nos connaissances, nos savoirs et de se mettre à la disposition des gens.

En tant que maison mère du Time Waver c’est pourquoi nous sommes très appliqués à soutenir nos utilisateurs en concevant particulièrement des programmes de fréquences spécifiques pour élargir notre base de données et faire effet dans ce monde d’informations. 

Nous avons installé ici, à Schloss Kränzlin une grande station émettrice d’onde Tesla avec deux électrodes sphériques. Dans les 24 heures d’une journée ce programme fréquentiel spécifique soutient les champs bioénergétiques des agissements humains, cela signifie que nous produisons un champ relativement fort entre ces deux électrodes. Il y a aussi sur les autres côtés des lignes de forces qui font le tour de toutes les autres planètes avec lesquelles nous voudrions soutenir le champ de l’humanité entière.

Nous nous sommes vraiment bien préparés dans les dernières années, nous nous sommes assurés que la forme entière soit digitalisée/numérisée.

Cela signifie que tous nos collaborateurs peuvent travailler s’ils ont un ordinateur portable de n’importe quel endroit.

C’était une grande réalisation de tout réunir et ça fait déjà ses preuves. Au sein des 4 lieux que nous avons en Allemagne (Schloss Kränzlin, Neuruppin, Berlin, Wiesbaden), nous avons donné la possibilité à presque tous nos collaborateurs de travailler à la maison.

Il y a réellement très peu de lieux qui ne sont pas devenus numérisés par ex le droit d’envoi/d’expédition, droit de réception du laboratoire. 

Nous veillons de manière judicieuse et pertinente à ce que le Time waver  arrive chez les gens et que ensuite le support puisse être développé.

Le moment le plus important c’est celui où l’ Academy est en ligne pendant les webinaires et peut faire circuler ses connaissances. C’est aussi une grande requête que nos utilisateurs les plus expérimentés puissent partager leurs savoirs directement pour les utilisations actuelles. 

C’est pour cela que les webinaires sont très importants et nous demandons que les utilisateurs particulièrement efficaces partagent les méthodes qu'ils ont trouvées et avec lesquelles ils travaillent ainsi que les autres moyens de soutien.

Adressez vous plutôt à nous, l’Academy ou sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., nous partagerons volontiers avec les autres. Il existe aussi une plateforme à votre disposition où les utilisateurs peuvent échanger pour être efficace dans leur travail et pouvoir soutenir les personnes.

J’espère que vous traversez bien cette période et que vous restez tous en bonne santé autrement dit que vous surmontez la crise. Je souhaite que nous puissions tous ensemble effectuer  une contribution. 

Dans ce sens je vous souhaite le meilleur et je me réjouis déjà de vous revoir personnellement.

Traduction Juliette Chesneau (grand merci 🙏) 
(cliquer sur le "+" pour acceder au texte)

Présenté par

Olivier Mimy

Psycho-énergéticien, coach de vie
Diplômé d’état en chimie, micronutrition, phytothérapie, aromathérapie